6075 point & click | Le Dix de Trèfle

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le Dix de Trèfle
Blog de gaymeuse, rôliste, fan de jeux vidéo autant que de jeux de société. Et peut-être future auteure.
Jeux | 11.10.2013 - 09 h 23 | 4 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Gone Home

Étiquettes : , , , , , , , ,

J’ai une affection toute particulière pour les jeux vidéo indépendants. Ils se permettent des choses que l’on ne voit pas dans les grandes productions. Ce sont eux qui m’offrent mes plus belles découvertes. Alors, entre quelques super-productions, je retourne auprès d’eux pour assouvir ma curiosité. Insatiable, la curiosité.

Il y a fort longtemps, je vous parlais de Trauma, un point & click qui vous faisait visiter rêves et traumatismes d’une femme qui sortait du coma. Aussi troublant qu’intéressant – et beau – Trauma était une expérience que je conseille encore.

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur un autre coup de coeur, pour un autre point & click. Celui-ci est créé par The Fullbright Company.

Gone Home

gonehome

Une femme seule, dans une maison inconnue, la nuit, avec de l’orage ? C’est le scénario d’un film d’horreur, non ?

(suite…)

Jeux | 10.05.2013 - 14 h 34 | 3 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Back to the future – The game

Étiquettes : , , ,

Aujourd’hui, nous allons sauver l’espace-temps.

Oui.

C’est-à-dire que je vous vois venir avec vos envies de conquêtes, de gagner à des jeux de carte, de tuer des monstres, mais je trouve que ça manque clairement d’AMBITION.

 

D’ailleurs, nous allons le sauver en DeLorean, Marty !

Et si vous n’avez pas compris à quoi je fais allusion dans la dernière phrase, alors, peut-être bien que ce jeu n’est pas fait pour vous.

Quoi ? Dire ça dès l’introduction ? Attendez, je vous explique.

Back to the future ! The Game

Back-to-the-Future

Mais où est Doc ?

(suite…)

Jeux | 22.02.2013 - 10 h 51 | 12 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Yesterday (spoilers massifs)

Étiquettes : , , , , ,

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vous le savez certainement, il existe des jeux qui commencent bien, puis qui finalement déçoivent. C’est comme les films, comme les livres. Un bon début, c’est sympathique, mais si la tension ou l’ambiance retombent après quelques minutes, vous finissez par être déçus. Surtout si, comme moi, vous avez tendance à attendre désespérément que la fiction vous charme de nouveau, qu’un retournement de situation lui offre un nouveau souffle.

Pour le jeu dont je vais vous parler aujourd’hui, j’ai attendu en vain.

Décidant que pour mieux signifier l’ennui que j’ai ressenti et la nullité du scénario, j’allais vous spoiler le jeu, je vous préviens : JE VAIS VOUS RACONTER L’HISTOIRE EN ENTIER.

Je vous déconseille fortement de l’acheter : 30 € (merci pour les packs Steam, encore une fois, parce que je l’ai payé 5 € et 5 € ça passe, pas 30) pour ça, vous feriez mieux de vous acheter un pull, parce qu’il fait froid.

Yesterday

yesterday

Êtes-vous prêts à lire toute la trame du jeu ? Avec ses GROSSES ficelles ?

(suite…)

Publicité