6075 Le jeu du vendredi : Saints Row 2 | Le Dix de Trèfle

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le Dix de Trèfle
Blog de gaymeuse, rôliste, fan de jeux vidéo autant que de jeux de société. Et peut-être future auteure.
Dernier Billet
Jeux | 20.09.2013 - 09 h 34 | 5 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Saints Row 2
Étiquettes : , , , ,

Chères lectrices, chers lecteurs, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : je suis de retour (peut-être pour des articles moins réguliers qu’auparavant, mais ne nous avançons pas trop : ça fait des mois que je dis que je vais moins écrire ici).

Pour l’article d’aujourd’hui, j’ai longuement hésité. J’ai choisi de chroniquer Saints Row 2, alors que le IV est sorti dernièrement. Pourquoi ? Mes contacts sur Steam peuvent pourtant remarquer que j’ai joué à Saints Row IV (et vu les succès, je l’ai effectivement terminé et j’attends impatiemment que quelqu’un craque pour rejouer en multi-joueurs – c’était un message subliminal).

Cependant, j’ai joué à Saints Row 2 avant de toucher au IV et je pense que cela joue dans mes perceptions des deux jeux. D’où ma décision.

Pour ceux qui me suivent depuis peu de temps, voici ce que j’ai pensé de Saints Row : The Third (le 3, parce que tout de même, cette saga écrit ses chiffres différemment d’un opus à l’autre, cela titille mon côté maniaque). Je vous conseille de le (re)lire si vous avez oublié quelques termes comme « GTA-like ».

Sachez enfin que j’ai commencé dernièrement le premier opus de la saga. Viendra probablement un autre avis.

Saints Row 2

logo

Aujourd’hui, ce sont mes captures d’écran qui accompagneront l’article.

Un GTA-like à Stilwater

L’une des premières différences que l’on note en commençant Saints Row 2 après avoir joué au 3, c’est que nous ne sommes pas dans la même ville. J’ai, honnêtement, une préférence pour Stilwater par rapport à Steelport (la ville du 3 et du 4). J’ai très vite remarqué que les quartiers proposés par Stilwater sont des zones assez différentes ; Steelport est plus homogène.

Bien sûr, Steelport est plus travaillée, paraît plus vaste (je n’ai pas calculé). Les personnes qui travaillent sur cette saga se sont améliorées entre les deux opus. Cependant, j’ai eu une préférence pour le cadre de Saints Row 2.

Certes, c’est une appréciation personnelle. Mais le cadre est important. Vous jouez à un GTA-like, vous allez donc prendre des voitures (ou vos petites jambes) pour vous promener dans la ville, effectuer des missions, taper sur les clans adverses. Alors, autant que ce soit agréable et peu monotone !

Avant toutes ces occupations, il faudra sortir de la prison (un peu comme dans Oblivion, mais sans dépouiller les gardes de leurs armures).

saintsrow2 01

Vous aurez tout de même le choix de jouer une femme si vous le souhaitez (un certain jeu récemment sorti, du même genre, ne le propose toujours pas).

Le scénario

J’ai beaucoup apprécié l’ambiance et le scénario de Saints Row : The Third. C’est certainement l’un des principaux arguments qui m’ont fait pré-commander le IV et me procurer le 2 dès que je l’ai vu en promotion. Je me suis dit que je pouvais faire confiance à cette série, dont l’ambiance me paraissait sympathique.

Grâce à ce fabuleux outil qui a servi ma dernière phrase et qui s’appelle conjugaison, vous sentez une légère déception dans mon propos. Et, vous avez entièrement raison.

Saints Row 2 ne m’a absolument pas paru drôle ni absurde (sauf peut-être à la fin). Vous êtes en pleine guerre des gangs, coupée ici aussi encore en trois parties qui se rejoindront en toute fin du scénario. Chaque partie est écrasante de préjugés et de poncifs de séries B. J’ai senti des vagues tentatives de surprendre, mais les Jamaïcains qui se droguent, c’est vu et revu ; le jeune Yakuza qui a hérité d’une filiale de son père et qui n’est pas à la hauteur, vu et revu ; les bikers qui se font tatouer et jouent avec des gros véhicules, idem. L’enchaînement des événements en devient lourd et insupportable. Il suffit d’avoir vu quelques films du genre, lu quelques livres ou comics, pour avoir une impression de déjà-vu. Peut-être que l’humour est dans ces stéréotypes ? Je ne l’ai pas ressenti ainsi, c’est tombé à plat.

Même si, j’avoue avoir été surprise à un moment : [SPOILER] je n’ai jamais croisé d’œuvre où quelqu’un mettait des déchets radioactifs dans de l’encre pour tatouage pour ennuyer les bikers. [/SPOILER] Mais était-ce de l’humour ? Cela ne m’a pas fait rire. J’espère que ce n’était pas une tentative pour amuser les joueurs.

Là où le scénario de Saints Row : The Third était une suite d’événements absurdes (et l’humour y puisait sa force), celui de Saints Row 2 joue sur l’augmentation de la violence entre les gangs pour lesquels la seule façon de devenir influents sera d’écraser les autres. Vous avez le droit à non pas une, mais deux femmes dans le réfrigérateur [SPOILERS] (l’une est celle de votre meilleur ami, l’autre celle d’un de vos ennemis). [/SPOILERS] Il va falloir évidemment les venger en devenant plus violent que dans la mission précédente.

Et même si vous jouez une femme (après tout, c’est à vous de choisir votre genre et éventuellement d’en changer en cours de partie), cela devient très vite gênant. Certes, comme le diront d’éventuels détracteurs à cette chronique, il y a aussi un jeune homme qui fait office de femme dans le réfrigérateur. Mais le nombre de femmes maltraitées, tuées ou à sauver est plus important que celui d’hommes dans ce cas.

Comme souvent.

Et j’en ai marre du fatalisme à la tout-le-monde-fait-ça.

saintsrow2 02

Moment rare : une possibilité de sourire.

Le gameplay

J’ai le plaisir de vous annoncer que Volition, Inc (le studio de développement) a fait d’énormes progrès en gameplay entre Saints Row 2 et Saints Row : The Third. Ils ont arrêté, par exemple, de vous demander d’utiliser la touche « Ctrl » pour vous balader dans le menu. Et vous n’avez plus besoin de quinze heures de jeu pour découvrir à quoi ça sert de manger et comment le faire (j’avoue, j’ai été assez nulle sur ce point). Car, vous ne mangez plus après le 2.

La prise en main du jeu (sur PC) va être douloureuse. Vous allez en souffrir. Vous allez insulter votre machine. Vous allez insulter le menu parce que même à la fin de la partie, vous vous tromperez encore de touche en utilisant bêtement les flèches de votre clavier. Les flèches, sérieusement ? Les flèches c’est pour les petits nouveaux dans les gangs, vous avez suffisamment d’expérience pour vous en passer.

Volition, Inc, mon ordinateur ne vous remercie pas. Notre relation a été difficile durant cette période de jeu.

Par ailleurs, le jeu m’a semblé beaucoup plus difficile (surtout pour les défis) que l’opus qui l’a suivi.

Peut-être parce que le simple fait de sélectionner une option dans le menu était une épreuve. Alors, imaginez le reste.

saintsrow2 03

Quand vous rencontrez un personnage féminin, vous pouvez prendre des paris sur ce qui lui arrivera.

Faut-il y jouer ? (question subsidiaire : pourquoi avoir acheté le premier opus après avoir joué à un jeu difficilement maniable et au scénario stéréotypé ?) (vous posez des bonnes questions subsidiaires !)

Avant de rédiger cette chronique, je suis allée voir quelqu’un qui a terminé Saints Row : The Third dans mes contacts. J’ai fait dans la simplicité : j’ai questionné mon frère. Il a maintenu qu’il n’avait pas trop aimé le jeu parce qu’il ne comprenait pas la plupart des liens entre les personnages (notamment dans les amitiés). Il apprécierait savoir pourquoi untel est son ami et ce que cela implique.

Il est vrai que jouer à Saints Row 2 m’a donné beaucoup d’informations sur les personnages ; le premier opus devrait aussi m’éclairer. C’est pour cela que j’essaye d’y jouer (surtout que le IV ressort des personnages du premier).

Je demeure convaincue que les deux derniers jeux peuvent être appréciés sans avoir besoin de revenir en arrière. A vous de voir si votre curiosité vaut les défauts soulignés jusqu’ici. J’insiste : la prise en main est difficile, le jeu est bien plus sexiste que les opus qui suivront, le scénario n’est pas recherché. Vous qui entrez, abandonnez toute espérance.

Personnellement, j’apprécie suffisamment l’univers pour tenter ma chance avec le début de l’histoire.

Mais ça tient peut-être du masochisme.

Post-Scriptum : Vous vous languissiez de mes déconseils de jeu, j’en suis certaine.

Photo du profil de Keela
Publié par
Je suis curieuse, attentive, là pour apprendre, pour m'exprimer aussi. J'ai la tête pleine de verbes sympas, comme : découvrir, rencontrer, échanger, partager, écrire. Envie de les appliquer ici. Voici ma présentation sur le blog de la communauté pour les curieux : http://blogdelacommunaute.yagg.com/2011/09/05/keela-yaggeuse-de-la-semaine/
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (5)
Le jeu du vendredi : Saints Row 2
  • Par Red 27 Sep 2013 - 12 H 49
    Photo du profil de Red

    Moui, pas trop envie de me les infliger du coup 😀
    Quant à GTA c’est juste hors de question. Vous avez vu qu’ils ont offert un sextoy aux compagnes des gamers?! Mais offrez-leur une manette punaise !

     
  • Par nileju 23 Sep 2013 - 16 H 40
    Photo du profil de

    @keela c’est normal que tu n’ai pas compris l’humour de Saints Row 2, il n’y en a pas ! Les créateurs ont compris bien tard que s’il voulaient ce démarqué de GTA il fallait faire dans le décalé.
    Sinon tu pense quoi du IV ? Moi j’ai du mal à le finir je trouve le scénario moins bon que the third, les pouvoirs c’est marrant mais ça lasse vite et puis je trouve que qu’il ont cherché à faire trop compliqué dans les petits jeux, enfin ils ne sont pas très marrants et servent juste à utiliser les pouvoirs dont tu ne te sers pas, enfin bref il est bien mais moins que the third.

     
  • Par Keela 23 Sep 2013 - 16 H 02
    Photo du profil de Keela

    @jojo Ca aurait pu aller mieux, j’ai été assez malchanceuse (comme souvent) mais au moins je me suis changé les idées !

    Je ne pensais pas non plus qu’il y avait un ordre dans Saints Row, mais c’est devenu assez clair en jouant à plusieurs épisodes 😉
    Je ne compte pas essayer GTA V (sauf occasion particulière) pour plusieurs raisons :
    1) La PS3 chez moi n’est pas à moi. Si mon frère la récupère un jour, je me retrouve avec des jeux sans console et ça me ferait un peu mal.
    2) Autant le sexisme et l’homophobie de GTA, on les connaît bien, mais la scène de torture dont certains parlent et qui se rajoute à tout ça, ça m’effraie un peu. Je crains d’arriver à la-dite scène de torture et de m’arrêter de jouer là.
    3) C’est un peu cher pour tout ça 🙂 !

    Bon, après, si le jeu arrive soudainement chez moi (sait-on jamais), je ne vais pas non plus le jeter à la poubelle. Simplement, je n’ai pas envie de dépenser autant d’argent pour ça.

     
  • Par Jojo Poivré 23 Sep 2013 - 15 H 48
    Photo du profil de Jojo Poivré

    Ca fait plaisir de te lire à nouveau ! J’espère que les vacances ont été bonnes !
    Bon Saints Row ça me parle moins qu’Animal Crossing mais vu que t’abordes un GTA-like, vas-tu te lancer dans GTA V ?
    En tout cas c’est drôle de te voir essayer la série dans le désordre. Je ne pensais pas qu’il y avait réellement de lien entre les épisodes.

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Blog | 9 h 49 | 6 COMMENTAIRES
    Jeux | 4 h 33 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 23 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 27 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 34 | 5 COMMENTAIRES
    Jeux | 10 h 20 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 20 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité