6075 Le jeu du vendredi : Animal Crossing New Leaf | Le Dix de Trèfle

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le Dix de Trèfle
Blog de gaymeuse, rôliste, fan de jeux vidéo autant que de jeux de société. Et peut-être future auteure.
Dernier Billet
Jeux | 09.08.2013 - 09 h 32 | 10 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Animal Crossing New Leaf
Étiquettes : , , , , , ,

Chers lectrices, chers lecteurs.

Je suis sincèrement désolée pour la semaine dernière, où je comptais publier quelque chose et finalement, rien. Heureusement, @jojo s’est occupé de vous.

A vrai dire, pour vous donner des petites nouvelles personnelles, je pars en vacances au moins jusque septembre. Il n’y aura pas de mises à jour sur ce blog. Je laisse à @jojo le choix de poursuivre ou non les chroniques durant mon absence, selon ses envies et le temps qu’il a pour s’occuper de tout ça.

J’avais commencé le CampNaNo le mois dernier, le courage au coeur. Entre-temps, j’ai eu un coup de déprime au boulot en début de mois, suis partie quelques jours en vacances sans que ce soit prévu, puis – et là c’est autrement plus grave – ai perdu quelqu’un de très proche.

Et je vous avoue que cela fait un vilain coup. Qu’aujourd’hui (jeudi, où je réécris cette intro, parce que l’article qui suit a été déjà rédigé il y a quelques semaines), je viens de lire un article que je n’aurais pas dû lire parce que, hop, voilà, je me retiens de ne pas pleurer en plein open space. Du coup je prends de la distance avec énormément de choses (blog compris, je l’avoue) et je remercie l’arrivée de mes vacances ce vendredi soir.

Mais avant cette pause à durée indéterminée, attaquons un test qui – une fois n’est pas coutume – porte sur un jeu sur console.

Aujourd’hui, nous allons prendre le train. Un inconnu va nous aborder pour nous demander quel est notre âge, quel est notre nom, où nous allons ; et tiens, c’est bizarre, cet inconnu a une tronche de chat.

Nous allons jouer à :

Animal Crossing : New Leaf

 

animalcrossing

Bon, ce jeu peut faire peur aux gens habitués aux monstres en tout genre et de zombies à fuir.

Il y a longtemps, très longtemps…

Je jouais déjà à Animal Crossing. Mais c’était il y a dix ans, sur une Nintendo GameCube violette avec une manette bleu turquoise. Entre-temps, il y a eu d’autres épisodes à la saga. Je n’ai pas joués aux épisodes entre le premier et le dernier, pour plusieurs raisons :

– La première, c’est qu’on m’avait dit qu’il n’y avait pas beaucoup d’évolutions entre les opus, donc que ça ne valait pas le coup.

– La seconde, c’est que je n’avais pas trop pu m’attacher au jeu, parce que je n’avais pas souvent accès à la console. J’avais un bon souvenir, mais je crois n’avoir pas joué bien longtemps.

De fait, je ne comparerai pas avec les précédents opus, soit parce que je ne sais pas, soit parce que je risque d’avoir oublié (mieux vaut se taire, n’est-ce pas ?).

 

AnimalCrossing1

Tout a commencé ce jour-là, où nous fêtions l’été.

Le contexte d’Animal Crossing

Vous jouez un être euh… humain ? Mais genre tout mignon choupi. Vous arrivez dans un village où, pour la première fois dans cette saga, vous êtes appelé à être un maire. Non, on ne vous a pas prévenu. Mais à voir tous les habitants aussi réjouis de vous voir arriver, ça fait mal au cœur de leur dire non (comment ça opportuniste ?).

Les habitants sont tous des animaux, chose que vous comprendrez aisément grâce au titre de la saga (car des fois, les choses sont claires). Ils diffèrent selon les villages, si bien que j’ai personnellement beaucoup de crapauds et de canards, mais aussi une souris, un éléphant, une truie qui va se barrer le 11 juillet (en fait elle ne l’a pas fait, parce qu’elle a pensé à un truc en me voyant), un… bref. Dans les villes de vos amis, il y a des animaux différents.

Certains, comme les commerçants ou Marie, votre secrétaire à la Mairie, sont communs à tous les joueurs. Sauf que la Marie de votre pote c’est une cousine de Marie telle que vous la connaissez, ce n’est pas vraiment Marie-Marie, vous comprenez ?

Ce jeu étant un « sandbox », vous allez surtout vous occuper en cherchant à personnaliser votre village, votre maison, vos vêtements, à pêcher, attraper des papillons, cueillir des fruits, remplir le musée, couper des arbres (et casser la hache en faisant ça). La plus grande violence que vous risquez d’avoir devant vos yeux, c’est de vous faire piquer par un insecte. Ça fait mal, vos habitants vont se moquer de vous, et voilà. Point. Sauf si vous êtes naturellement malchanceux (comme la rédactrice de cette chronique) et que vous vous faites piquer quatre fois de suite sans avoir le temps de faire autre chose.

On note un agent immobilier aux méthodes discutables, qui vous agrandi votre maison et vous dit après « Eh, au fait, tu dois me rembourser maintenant ! » et le remboursement est énorme. Ceci dit, une grande partie de vos occupations sera de rembourser des trucs : travaux chez vous ou travaux dans le village.

AnimalCrossing2

Ma maison il y a presque un mois.

Une dimension multi-joueurs

Si le jeu est déjà riche en occupations quand vous êtes seuls, sachez que l’option multi-joueurs offre plus de possibilités. Vous échangez vos fruits avec vos amis, vous pouvez leur donner de quoi remplir leurs musées, leurs maisons… Mais en plus, vous avez accès à des petits jeux.

Pour les autres possibilités, vous les découvrirez en jeu, donc je ne spoile pas. Sachez que les options multi-joueurs ont un très bon rendu et me semblent relativement bien pensées. Le jeu est moins répétitif quand vous vous amusez avec quelqu’un.

 

AnimalCrossing3

Double Rainbow !

Les graphismes

Animal Crossing est une saga avec son univers graphique. L’identité visuelle de cet univers n’a pas changé. Les évolutions sont des adaptations du graphisme aux capacités de la console. Ainsi, pour la 3DS, nous avons la… 3D (oh, woh, mais quelle logique !).

Soyons honnêtes, je n’ai pas la 3DS depuis longtemps. Avant, je n’ai pas joué beaucoup en 3D (voire pas du tout), mon dernier essai ne m’ayant pas beaucoup convaincue. Par curiosité, j’ai donc poussé le petit bouton 3D pour jouer à Animal Crossing : New Leaf.

La 3D fonctionne bien. Elle n’est pas trop agressive, pas non plus nécessaire (je joue 95 % du temps sans la 3D). Elle devient utile pour les quelques activités qui nécessitent une conscience de la profondeur, comme la plongée.

En même temps, la 3D de la console nécessite d’avoir une position particulière pour jouer (d’être assise normalement avec une console à une bonne distance des yeux – MAIS QUI FAIT CA ?), donc, si la 3D était obligatoire, j’aurais grogné (d’autant plus qu’entre la rédaction de cette chronique et sa publication, mon bouton 3D a mystérieusement rendu l’âme, donc la 3DS n’a plus de 3D après moins de deux mois à l’avoir, je suis raviiiiieuh).

AnimalCrossing4

Toute ressemblance entre le logo de ma ville et celui d’un autre jeu est malencontreuse.

Le (long) point chipotage, sexisme, hétérocentrisme et tout, et tout

Il y a peu de temps, on m’a demandé pourquoi je n’exprimais pas plus souvent mon point de vue en tant que lesbienne, lorsque je chronique un jeu. Cela a dû me sensibiliser alors que je m’étais déjà fait quelques réflexions sur Animal Crossing : New Leaf.

Vu les graphismes mignons, le jeu classé en PEGI 3 (interdit aux enfants de moins de 3 ans), la non-violence et les petits animaux partout, admettons que c’est un jeu pour les plus jeunes. Même si, étrangement, dans mes contacts, je n’ai que des grands joueurs de jeux vidéo qui ont souvent la trentaine… ils ont dû oublier un 0 dans le classement PEGI (c’était pour déculpabiliser les joueurs en question, parce que certains ont honte d’avoir accroché).

Est-ce dû au public initial ? Je trouve que les représentations sont excessivement stéréotypées.

Quelques exemples ? Quand vous arrivez dans le train avec le chat dont je vous ai parlé au début, il vous pose quelques questions qui vont déterminer l’apparence de votre personnage et son sexe. Pour le sexe, cela se détermine au moment de votre sélection de pseudo. Vous donnez le pseudo, le chat vous fait un compliment, auquel vous pouvez répondre au choix que :

– Oui, votre nom est « cool » ou,

– Oui, votre nom est « mignon ».

Ne considérant pas le pseudo Keela comme mignon, j’ai répondu que c’était cool. Le chat me dit « Ah, tu es un garçon, alors ? ». Bien sûr – et fort heureusement, sinon j’aurais piqué une colère et jeté ma console au loin, ce qui aurait été fort dommage, hein (je n’aurais plus eu de 3D après un jour de possession de console, là au moins j’en ai profité pendant deux mois) – vous pouvez le contredire et lui dire en substance un truc comme « oh mon coco, je suis une femme ! »

Mais en moins excédé parce que ce jeu est mignon (contrairement à mon pseudo, qui est cool, mais comme vous le comprenez, le jeu considère que ce sont les mecs qui sont cools).

AnimalCrossing5

Et si tu t’occupais de tes fesses ?

Autre situation : nous étions en train de jouer avec une amie et un autre joueur que je ne connais point. Nous prenons le bateau pour aller sur l’île où il y a, en plus des requins et des papillons qui valent une blinde et qu’il faut vite revendre pour pouvoir rembourser les nombreux prêts, des petits jeux.

J’ai du mal à supporter l’espèce de marin qui fait la navette entre le village et l’île. Déjà, parce que la fois où nous y sommes allés à trois, il a réussi à balancer un « T’es bien accompagné, mon p’tit gars ! » (bien sûr qu’il était bien accompagné, les lesbiennes sont des potes à inviter sur des îles pour aller à la plage et profiter du soleil, tout le monde sait ça).

Je trouve que ça n’a rien à faire dans un jeu pour enfants et ce genre de réflexions m’énerve déjà bien assez « en vrai ». J’ai eu, depuis, l’heur de remarquer que les petites chansons et réflexions du marin étaient saupoudrées de stéréotypes. Je suis quand même perplexe sur le mélange du « Ecoute bien tes parents quand ils te disent quelque chose » et « T’as envie d’avoir des enfants ? ». L’Amiral (c’est comme ça qu’il s’appelle) va aussi vous dire que vous êtes belle à chaque fois qu’il vous ramène chez vous. Honnêtement, si ça m’arrive dans la vie réelle et qu’un inconnu me dit « Je te trouve plus mignonne qu’une étoile de mer. » puis m’appelle « ma sirène » à chaque fois qu’il me voit, j’aurais tendance à éviter de me retrouver seule dans son bateau. Ceci dit, j’ai remarqué en lisant des avis, réactions, captures d’écrans d’autres joueurs que les gens prenaient ça avec humour (moi pas, parce que je suis une sale râleuse, mais vous devez le savoir depuis le temps).

AnimalCrossing6

Va passer plus de temps en mer, merci.

J’ai eu aussi quelques rappels de mon obligation de femme à m’intéresser aux hommes, avec le coup du « tu creuses des pièges pour attraper les hommes ? » de la part d’un des villageois.

Enfin, les personnages féminins parmi mes villageois sont les seuls à venir me voir pour me demander ce que je pense de leur tenue. Alors que les masculins vont me parler sport. Pour ce point, je pense que je n’ai pas de chance avec les personnages en question et que d’autres pourraient être plus variés (rectification : je ne pense pas, j’espère). Même si… même si des hérissons femelles ne sont pas obligées d’avoir du maquillage, un mouton femelle ne devrait pas forcément être rose, une truie s’habiller en rose, un hibou femelle avoir des plumes roses, une chienne coiffeuse être rose… j’en passe. Pour revenir sur le mouton rose, elle m’a même engueulée parce que j’ai parlé à son époux, me balançant du « C’est chasse gardée ! ». Bah oui, c’est que vous êtes forcément hétéro, faut pas déconner !

J’ai eu par ailleurs un faux espoir en voyant arriver une nouvelle habitante, une dalmatienne, qui semblait toute timide contrairement aux autres. A peine ses cartons déballés, elle m’a parlé des mêmes choses que les autres habitantes : de fringues et d’être la plus belle.

Je m’attends bien à ce que certains me disent que j’exagère, mais le jeu considère de fait que vous êtes hétéro et que les petits personnages féminins sont très stéréotypés.

Passons sur un dernier point : j’ai effectué des recherches tout à l’heure en me faisant une petite réflexion innocente. Je suis partie sur la couleur de peau des personnages joueurs (ceux derrière lesquels il y a un joueur, les animaux sont moins gênants – quoique, le Rounard, la Sarah…). Tout d’abord, ce n’est pas simple, parce que mes contacts sont tous Blancs. Donc je voulais savoir si ça venait de moi ou si c’était un point problématique. J’ai regardé les photos promos, les vidéos, et je n’ai rien trouvé de plus concluant que le personnage au milieu, là :

AnimalCrossingpersos

Exemple de personnages de quelqu’un d’autre.

Forgez-vous votre opinion (ou dites-moi si il y a des représentations plus variées).

 

En conclusion

Ce jeu est plutôt bien.

Mais il a des problèmes, des manquements, des choses qui devraient s’améliorer. Je trouve cela dommage qu’un jeu considéré comme étant pour les enfants soit si prompt à cataloguer hommes et femmes et à balancer quelques stéréotypes qui me font frémir question racisme.

Cela reste un excellent sandbox, relativement addictif, que je vous conseille. Si, du moins, vous aimez les sandbox et avez une 3DS. Et que vous ne vous ennuyez pas (trop) à l’idée d’un jeu non-violent. Cependant, après environ un mois et demi de jeu, je commence à me lasser.

Sinon, si vous êtes fans de sandbox, je préfère quand même de loin Terraria ou Minecraft, tout d’même.

Post-Scriptum : Et je suis cool, pas mignonne, bon sang !

Photo du profil de Keela
Publié par
Je suis curieuse, attentive, là pour apprendre, pour m'exprimer aussi. J'ai la tête pleine de verbes sympas, comme : découvrir, rencontrer, échanger, partager, écrire. Envie de les appliquer ici. Voici ma présentation sur le blog de la communauté pour les curieux : http://blogdelacommunaute.yagg.com/2011/09/05/keela-yaggeuse-de-la-semaine/
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (10)
Le jeu du vendredi : Animal Crossing New Leaf
  • Par Jojo Poivré 13 Août 2013 - 11 H 27
    Photo du profil de Jojo Poivré

    Oh je suis fan d’Animal Crossing ! Bon je ne sais pas si je jouerai autant à la version 3DS qu’à la version Gamecube mais la personnalisation de tout l’univers de cette version portable est vraiment immense !

    Après, oui, le jeu peut paraître stéréotypé. Mais bon, y a une girafe mâle dans mon village qui n’a pas l’air très hétéro ! Pour Amiral, il dit parfois des choses très belles et profondes mais il est vieux jeu et il ne connait presque que l’océan. Il pense que sa fille fera un grand capitaine comme lui et que monde tourne trop vite, c’est mignon je trouve. Bon des fois il raconte comment cuisiner les pommes de terre, c’est un autre niveau ^^’ !

    Bon sinon, je serai présent pour continuer le jeu du vendredi cet été avec plaisir !

     
  • Par wesh wesh 12 Août 2013 - 14 H 59

    et bien moi j’ai une girafe gay dans ma ville, il me parle de ses vetements et tout. Donc tout n’est pas perdu. Pi arretez avec nintendo, y’a qu’a jouer a Zelda pour profiter de Tingle super gay!

     
  • Par N-M 09 Août 2013 - 23 H 34

    Grand fan d’Animal Crossing et joueur depuis le premier opus, la dernière partie de ton article m’a pas mal intéressé.
    Depuis le début, le jeu a reçu de nombreuses critiques par rapport à sa représentation du monde auprès des jeunes et j’ai moi-même été souvent énervé de ne pas pouvoir trouver mon prénom mignon sans être classé chez les filles, mais de nombreuses améliorations se sont faites jusqu’à maintenant. La revente et le troc sont apparus et se sont renforcés (magasin de recyclage) face au caractère très mercantile (pour ne pas dire CAPITALISTE) du raton-laveur esclavagiste par exemple.
    Par rapport aux habitants, les deux nouveaux caractères de cet opus sont, pour les garçons, le « narcissique », pensant à la mode, à la popularité et aux vêtements (cf un mouton arc-en-ciel qui prône les habits moulants) et pour les filles, les « garçons manquées » avec un langage qui racle les oreilles et des attitudes comment dire, brutales (si si, c’est toujours AC). Ah, on tombe dans un autre genre de stéréotypes? C’est le danger..
    Pour la couleur de peau, en fait, on commence tous blancs bien pâles et si on reste au soleil, on fonce (en tout cas, c’était le cas dans le second opus). Donc, ça règle (ou pas) la question.
    Bref, de toute manière, pour un jeu aussi MERVEILLEUX (oui je suis fan) qu’Animal Crossing, c’est déjà pas mal, n’oublions pas qu’il s’adresse aux enfants (effectivement, plus vraiment..) et que des choses comme la théorie du genre a encore beaucoup de chemin à faire (déjà chez les adultes.)
    P.S. : Tu peux couper les chansons et discours de l’Amiral en martelant le bouton A lorsqu’il commence à chanter.

     
  • Par Bulbie 09 Août 2013 - 23 H 19

    J’avais préparé une longue réponse, et puis en fait… Non. :p

     
  • Par OverHeatingMyMind 09 Août 2013 - 19 H 43

    Autant je suis d’accord avec les stéréotypes présents dans le jeu, autant il faut différencier cela avec la communauté et les possibilités offertes par le jeu. Nintendo n’est pas vraiment une entreprise connue pour son progressisme dans ses jeux (le bug présent dans le dernier Tamagochi Collection a été bien vite rectifié…) mais on nous propose très souvent ici une perspective différente. En tant que garçon je reçois bien sûr tout les petits commentaires hétéronormatifs, mais ça ne m’empêche absolument pas de mettre une robe ou une jupe si j’en ai envie (j’ai même un joli débardeur aux couleurs de la gay pride). Il en ressort une impression assez forte de liberté par cette possibilité d’être qui l’ont veut, de sa couleur de cheveux à ses chaussures, on peut avoir une allure aussi bien masculine que féminine bien appréciable. De plus comme je le disais avec les échanges de la communauté très foisonnante, notamment sur tumblr, on peut s’échanger des tas de motifs pour ses habits, sa déco ou sa ville par les QR codes, tous plus colorés les uns que les autres. J’en tire donc la conclusion qu’Animal Crossing est un jeu fondamentalement queer si on veut le voir comme cela 🙂

     
  • Par Natsaka 09 Août 2013 - 19 H 29
    Photo du profil de Natsaka

    Je peux juste dire que j’ai chez moi un mouton mâle qui parle de fringue : c’est une grande star, tu vois, il a du style, il ne porte pas n’importe quoi, son image en dépend.
    Je crois que je suis tomber sur le seul mouton intéressé par son broshing et sa beauté imanente.
    Je suis vernie !

     
  • Par Keela 09 Août 2013 - 11 H 09
    Photo du profil de Keela

    @judith Elle va avoir un cours de féminisme, à cause de moi !

    @spendius Je le chroniquerais bien un jour, mais contrairement à @red, je suis assez nulle à Don’t Starve. Il va me falloir une formation 😀

     
  • Par Spendius 09 Août 2013 - 11 H 02
    Photo du profil de Spendius

    « ce jeu peut faire peur aux gens habitués aux monstres en tout genre et de zombies  » je confirme, toutes ces couleurs vives, tous ces grands sourires, je trouve ça terrifiant !
    Je pense que Don’t starve est plus pour moi 🙂 (merci @red)

     
  • Par Judith Silberfeld 09 Août 2013 - 10 H 48
    Photo du profil de Judith Silberfeld

    Mais bien sûr tu es cool! Et maintenant je vais aller regarder si ma fille joue toujours à ce jeu et si elle a conscience de l’idiotie des stéréotypes.

     
  • Par Red 09 Août 2013 - 10 H 00
    Photo du profil de Red

    Ca manque de violence à mon goût…
    Non blague à part, j’ai pas de 3DS, et je risque de me lasser vite de ce jeu.
    Sans compter les stéréotypes xD
    Et sinon je conseille Don’t Starve, c’est pareil, sauf qu’il faut survivre 😀

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Blog | 9 h 49 | 6 COMMENTAIRES
    Jeux | 4 h 33 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 23 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 27 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 34 | 5 COMMENTAIRES
    Jeux | 10 h 20 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 20 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité