La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le Dix de Trèfle
Blog de gaymeuse, rôliste, fan de jeux vidéo autant que de jeux de société. Et peut-être future auteure.
Dernier Billet
Jeux | 16.03.2012 - 09 h 07 | 4 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : les jeux sur la présidentielle française de 2012
Mots-clés : , , , ,

Bonjour, chers lecteurs.

Ce vendredi, comme promis, je vais vous parler de l’élection présidentielle dans les jeux.

Vous vous doutez certainement que l’élection présidentielle est un moment important dans la société. Je ne suis pas là pour vous dire de voter ou non, et pour qui (honnêtement, c’est un peu comme ce que vous faites dans l’intimité, ce que vous mettez dans la fente, je m’en f… oh mandieu, cette phrase est sale, j’ai tellement honte que je la laisse…). Vous devinerez simplement que je ne suis pas militante du Modem.

Bref, figurez-vous que l’élection présidentielle est aussi un très bon moyen de vendre des jeux. A moins que vous ne préfériez vous servir des jeux (par un joli procédé de gamification) pour motiver vos troupes ?

En toute honnêteté : pour la première fois dans cette chronique, je n’ai pas eu l’occasion de tester les jeux de société et le jeu vidéo (mais j’ai essayé les serious games des candidats). Il s’agit davantage d’un tour d’horizon de la façon dont la présidentielle s’immisce, ou se met en scène, dans le jeu.

 

Les jeux de société :

Elisez-moi : C’est celui qui a fait le plus de bruit dernièrement. Créé par une journaliste des Echos, Elsa Freyssenet, et le concepteur de jeux Mathieu Bayo, il reprend les candidats, ceux qui l’ont été et ceux qui auraient pu l’être. Il s’inspire de notre présidentielle actuelle, les joueurs vont s’affronter grâce aux cartes, avant de se terminer sur un quizz.

elisez-moi

Racolage électoral : Le titre est assez clair, les joueurs doivent faire du buzz pour se faire élire. Internet, radio, journaux, télévision… à vous de profiter des médias pour racoler.

racolage-electoral

Skâândal : Chaque joueur possède deux candidats d’un parti. Il va utiliser ses cartes pour augmenter la popularité de ses candidats (à coups de meetings et bains de foule) ou pour baisser celle des autres (à coups de scandales divers, allant des délits, des financements obscurs, et autres joyeusetés).

skaandal

La course à l’Elysée : Il s’agit d’un jeu d’improvisation. Chaque candidat a un slogan, et il devra débattre avec un autre candidat. Il lui faudra glisser dans le débat son slogan, ainsi que des idées de campagne tirées au sort. Et surtout, n’oubliez pas d’être convaincants ! Grande fan de Petits meurtres et Faits-Divers, je pense que c’est celui qui m’intéresserait le plus.

course-elysee

Casse-toi pov’con : Votre candidat va multiplier les bains de foule. Mais il lui faudra éviter les opposants dans l’attroupement, sinon, il va être en état de stress qui pourrait le faire lâcher un « Casse-toi pov’con » qui le ferait chuter dans les sondages.

casse-toi-vidberg

Jeu vidéo :

Elections 2012, en route pour l’Elysée

Se voulant réaliste, ce jeu vous permet de jouer un des candidats, et de l’amener aux débats, meetings, et différentes sorties d’un candidat. Le jeu reprend des données réelles, et se met à jour avec les différentes propositions des candidats au fil de la présidentielle.

EVERSIM, la société qui a créé le jeu, a déjà sorti quelques jeux géopolitiques. Ils ont été mal accueillis par le public et par les spécialistes (comprendre : les gens ont trouvé ça assez nul). D’après les articles lus sur ce jeu, les journalistes du jeu vidéo le trouvent toujours aussi médiocre, et les joueurs sont bien d’accord. J’ai envoyé quelques questions à EVERSIM, dans l’espoir de compléter cet article en le rendant plus pertinent, pas de réponse.
Tant pis ! Les graphismes ne sont pas attirants. On dirait davantage une curiosité vidéo-ludique, qu’autre chose, mais… ma curiosité n’est absolument pas piquée.

elections2012

La gamification et la présidentielle :

Les primaires du Parti Socialiste

Souvenez-vous des primaires socialistes. Il existait un jeu sur Le Monde pour sensibiliser les gens à cet événement. Le jeu « Primaires à gauche » proposait d’incarner un candidat et de le mener à la victoire. Il se voulait informatif, pour expliquer l’intérêt des primaires, la dynamique d’une campagne.

Eva Joly

Un serious game n’est pas très cher. Pour un budget limité, cela vous permettra de toucher les plus jeunes, de les informer, sans dépenser des fortunes. Le « Bingo Mox » d’Eva Joly est là pour sensibiliser les joueurs aux phrases entendues sur le nucléaire. Le but ? Trouver le pire des défenseurs du nucléaire.

Joly

François Bayrou

Mr Bayrou, candidat du Modem, a lancé une plateforme participative sur son site. Par amour pour vous, je me suis inscrite.

Il s’agit d’un principe de gamification assez simple : plus vous validez d’actions, plus vous gagnez de décibels (Mr Bayrou vous invite, comme un Nagui présidentiable, à « faire du bruit », vous devez donc obtenir des décibels). Plus vous gagnez des décibels, plus vous êtes un militant actif et important.

Un problème, cependant : personne ne vérifie si vous avez effectué, ou non, ces actions. En l’espace de trente secondes, j’ai gagné 191 décibels, alors que je n’ai rien, mais alors vraiment rien, fait pour ce pauvre candidat (j’ai triché, pour la première fois depuis des mois, j’ai triché, pardonnez-moi ! ).

Je vous parlais de la gamification la semaine dernière. Il est bien dommage que l’on puisse tricher à ce jeu, car il pourrait réellement motiver les militants. Cependant, je suis un peu perplexe vis-à-vis de l’intérêt à mettre en place une compétition au sein d’un parti.

Bayrou

Voilà pour ce tour d’horizon. J’ai pu oublier des jeux. Si c’est le cas, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires.

Vous aurez remarqué qu’à part ce petit côté gamification (bien que pas très bien optimisé) proposé par les candidats, la présidentielle en jeux, c’est pour faire vendre.

Ma grande interrogation, la voici : qu’en restera-t-il en juin 2012 ? Jouera-t-on toujours à « Elections 2012, en route pour l’Elysée » et à « Elisez-moi » ?

C’est la principale raison pour laquelle je n’ai acheté aucun de ses jeux : je ne suis pas prête à dépenser 20 € pour quelque chose qui n’aura plus vraiment de sens dans trois mois.

Merci @judith pour l’information sur le jeu vidéo !

Post-Scriptum : C’est donc sur ces bonnes paroles, que je retourne à mes jeux du moment.

Avatar de Keela
Publié par
Je suis curieuse, attentive, là pour apprendre, pour m'exprimer aussi. J'ai la tête pleine de verbes sympas, comme : découvrir, rencontrer, échanger, partager, écrire. Envie de les appliquer ici. Voici ma présentation sur le blog de la communauté pour les curieux : http://blogdelacommunaute.yagg.com/2011/09/05/keela-yaggeuse-de-la-semaine/
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (4)
Le jeu du vendredi : les jeux sur la présidentielle française de 2012
  • Par tof81 16 mar 2012 - 14 H 56
    Avatar de tof81

    Arf, désolé de m’être trompé.

    Merci @keela pour l’article et pour ton travail sur le sujet.

     
  • Par tof81 16 mar 2012 - 14 H 49
    Avatar de tof81

    @judith

    merci pour tous ces jeux. Le Casse-toi pov’con a attiré mon attention.

    @stid

    je connaissais pas ce sketch : le Jorétapo , trop bon, merci

     
  • Par STid 16 mar 2012 - 10 H 37
    Avatar de STid

    Sinon, moi je rêve toujours d’une adaptation de ca en jeu de société :D

    http://youtu.be/4sUdnYC3RuU

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Blog | 9 h 49 | 6 COMMENTAIRES
    Jeux | 4 h 33 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 23 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 27 | 1 COMMENTAIRE
    Jeux | 9 h 34 | 5 COMMENTAIRES
    Jeux | 10 h 20 | 4 COMMENTAIRES
    Jeux | 9 h 20 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité
     
    À LIRE SUR YAGG
    Ciné , Culture & Loisirs , Jeux | 6 H 07 | 1 COMMENTAIRE
    Monde | 1 H 01 | 6 COMMENTAIRE