La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le Dix de Trèfle
Blog de gaymeuse, rôliste, fan de jeux vidéo autant que de jeux de société. Et peut-être future auteure.
Jeux | 24.02.2012 - 12 h 13 | 3 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Spent

Mots-clés : , , , , , ,

Ah, petits lecteurs du vendredi. Je suis sincèrement désolée, mais en ce moment, je cours un peu partout. Après avoir passé ma semaine chez les médecins, je vais passer un weekend très sympa, mais fatiguant. Je suis volontaire, j’ai envie de vous voir (vous avez le droit de me secouer l’épaule si vous voyez que je commence à somnoler).

Mais à force de courir un peu partout, je n’ai pas eu le temps de chroniquer le jeu que je souhaitais. Je vais donc m’occuper de quelque chose que j’ai découvert hier.

Vous le savez probablement, nous sommes à cette époque de l’année où les gens font appel à vos dons pour aider les personnes en difficulté financière (il y a notamment les grandes stars francophones qui chantent, mais si, les Enfoirés). J’ai découvert un jeu sur le sujet, qui utilise un principe en plein essor dans le jeu : le serious game (ou jeu sérieux, mais, entre nous, je ne connais aucun joueur qui utilise cette appellation française).

  (suite…)

Jeux | 17.02.2012 - 09 h 00 | 7 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Judith (mais pas de Yagg)

Mots-clés : , , , , , ,

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, lecteurs, mais il y a quelques temps, dans cet article sur Chatchat, j’ai découvert que Terry Cavanagh avait créé un jeu en 2009, qui s’appelle Judith. Dans l’équipe de Yagg, il y a @judith (Sainte Judith !), co-fondatrice et rédactrice en chef. Beau hasard. J’ai donc pris la décision d’essayer le jeu Judith.

  (suite…)

Blog | 14.02.2012 - 11 h 47 | 22 COMMENTAIRES
C’est la Saint Valentin, tu es célibataire ? Voici 10 idées pour t’occuper.

Mots-clés : , , , , ,

Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin.

Peut-être que, comme moi, vous êtes célibataire (note aux gens en couple : ce n’est pas un nom de maladie). La plupart de vos amis sont en couple, vous savez qu’ils vont fêter de différentes manières cette journée. D’ailleurs, ça vous fait bien rire, parce que Bob a dit à John qu’il n’aimait pas cette fête, mais vous savez qu’ils vont avoir un dîner ultra-romantique. Et ce qui suit. Et vous, bah le « ce qui suit », ça vous ennuie de ne pas le vivre. Par respect pour l’intimité de vos amis divers et variés, nous n’allons pas raconter toutes leurs occupations sales et dégradantes, mais, il s’avère que nombre d’entre eux vous ont raconté en détail comment cela va se passer.

Aujourd’hui, c’est le jour où tout le monde va s’offrir des fleurs, et encore, je suppose que vous n’avez pas de prénom de fleur avec une signification romantique, et que, du coup, le nombre de personnes qui vous envoie un « Bisous, on m’a offert des fleurs à ton nom, j’ai pensé à toi ! » est moins élevé que le mien. La Saint Valentin, c’est le jour où être célibataire ça a l’air grave et dangereux, et où même si vous le vivez bien (ou pas trop mal), vos amis vous regardent comme si vous étiez un petit animal blessé, mais sans tendre la main vers vous parce qu’ils ont déjà une boîte de chocolats dans la-dite main.

En plus, personne n’est disponible pour une petite soirée, les amoureux roucoulent et vous, oui, vous ! Bah ! Il va falloir vous occuper pour oublier tout ça.

Je vous propose un programme de Saint Valentin de célibataire. Avec 10 occupations qu’elles sont bonnes.

forever-alone

Ce "meme" vous parle aujourd'hui ? Courage.

1 ) Appelez une personne que vous n’avez pas vue depuis longtemps, mais que vous aimez bien quand même. Famille, amis, peu importe. Prenez de ses nouvelles, essayez de vous donner rendez-vous un de ces jours pour discuter autour d’une boisson (chaude ou pas, à vous de choisir, mais avec modération ; figurez-vous qu’il ne faut pas abuser du thé car le médecin me l’a dit, le café vous énerve, le chocolat chaud ça peut vous faire grossir).

cafe

Si vraiment vous vous ennuyez, vous pouvez faire des dessins sur votre café.

2 ) Regardez un peu ce que vous propose la télévision. Sur la 6-la-chaîne-des-jeunes, vous avez Million Dollar Baby. Niveau TNT, vous avez Retour vers le Futur et Stuart Little (pour voir Hugh Laurie plus jeune). Paris Première vous propose Mamma Mia que ce serait temps que vous regardiez pour vous mettre Abba dans la tête (en même temps ça parle d’amour alors bon, hein), Cine+ Famiz a programmé Porco Rosso, du très bon Miyazaki, et ça c’est un incontournable (mais je n’ai pas le câble, alors je suis un peu triste).

starck

Pour que ce blog soit aussi un peu culturel : ceci est une télévision dessinée par Philippe Starck.

3 ) Supprimez tous les spams et newsletters sur le thème de la Saint Valentin. Si vous êtes motivés, répondez gentiment à leurs messages. Pensez aux gens qui s’occupent des contacts clients et qui épluchent vos mails à la suite, soyez toujours gentils. Je vous proposent de leur dire des choses comme :

« Je suis sincèrement désolé(e), mais je ne suis pas concerné(e) par la Saint Valentin. Je vous remercie d’avoir pensé à moi. Dans la mesure où vous-même pourriez être aussi célibataire que moi durant cette soirée, recevez toutes mes pensées. D’ici une semaine, ils ne vous raconteront plus ô combien cette soirée était formidable. Bisous. »

newsletter-valentinstag-template1-small

Un template de newsletter avec des fleurs, de l'amour et des cadeaux. Avouez-le, ce sont les cadeaux qui vous manquent le plus.

4 ) Si vous décidez de rester sur votre ordinateur, je ne peux que vous inviter à jouer. Vous avez un tas de jeux vidéos (comme moi) ? Essayez-en un que vous ne connaissez pas. A moins que vous n’ayez des jeux vidéos avec une option multijoueurs. Vous avez peut-être d’autres amis célibataires avec qui vous amuser un peu ?

Si vous n’avez pas d’idée, je vous conseille d’essayer la saga « Shift », c’est un jeu flash avec un concept intéressant. Je vous laisse découvrir.

Geeks de tous les horizons, ce n’est pas parce que vous n’avez pas de câlin ce soir que vous ne pouvez pas geeker comme des fous !

Shift

Ca, c'est Shift. Garanti sans rouge, ni rose.

5 ) Vous êtes toujours sur votre ordinateur ? Ouvrez vos système de chats et discussions instantanées diverses. Maintenant, il va falloir un peu embêter les amis qui ne sont pas célibataires, mais qui sont devant leurs ordinateurs. Au choix, soit vous vous montrez compatissants, soit vous leur écrivez des « Bah alors ? Lol ! »

Attention : la rédactrice de ce billet refuse toute responsabilité en cas de…

  • Réponse sale et impudique de la part de votre interlocuteur (du style : on est justement en train de faire des trucs, suivi un appel à mettre la webcam).
  • Dispute (à vous de voir si vos amis sont susceptibles, hein !).
  • Discussion triste (faut s’intéresser à la vie des gens, s’ils ont des problèmes dans leur couple, tout ça…).
  • Vengeance (qui est la conséquence la plus probable si vous écoutez mes conneries).
man-at-computer

"Mon meilleur ami ne veut plus me parler ! Trop bieeeeen ! "

6 ) Faites des crêpes. C’est bon, les crêpes. Et quand vos amis vous diront « Ooooh, j’ai mangé du homard hier, trop bon ! », vous répondrez « Ouais, bah moi j’ai fait des crêpes, et je ne t’en ai pas ramené. » Si vous n’avez pas peur de la réaction de vos amis, n’hésitez pas à ramener des crêpes que vous avez préparées pour votre Saint Valentin le lendemain, et n’en donnez qu’aux gens qui ont passé la soirée seuls.

Attention : si vous cuisinez mal, oubliez ce conseil.

crepe

Miam.

7 ) Regardez quand même l’animation de la page d’accueil de Google, parce que c’est Google.

8 ) Si vous êtes dans la situation suivante : vous possédez chez vous un animal de compagnie + une autre personne que vous (famille, coloc, et caetera…). Prenez l’animal de compagnie dans vos bras (sauf s’il s’agit d’un T-Rex lesbien célibataire, parce que pour un peu que ce soit sa mauvaise semaine, ce T-Rex peut vous manger parce que la Saint Valentin lui déplaît). Dites-lui ô combien vous êtes triste parce que personne ne vous aime, que c’est votre Xème (X étant un chiffre à donnée variable selon les individus) Saint Valentin que vous passez seul(e), que vraiment, hein, il n’y a que cet animal que vous aime.

Attendez que votre monologue soit brisé par un « Bon c’est bon, hein, t’arrête maintenant ? » de la part de la personne qui vit chez vous (ou de votre animal, si jamais vous avez un animal qui parle). Puis faites-lui un câlin.

Attention : vous pouvez faire un câlin à votre T-rex lesbien célibataire qui parle si vous le souhaitez, c’est probablement quelqu’un d’assez déprimé aujourd’hui. Et pensez à consulter un ophtalmologiste : c’est votre colocataire, bon sang ! Pas un T-rex !

ToyStoryRex

Ceci est un T-rex qui parle, mais vu sa voix, il n'est pas lesbien.

9 ) Écoutez un coup « La Tristitude » d’Odelaf, parce que c’est drôle.

10 ) Pour la drague, si vous êtes plutôt du genre « chasseur », foncez. Sinon, si comme moi vous êtes plutôt « gibier », à attendre que quelqu’un ait plus de courage que vous, eh bien… je serais bien mal placée pour vous conseiller de vous bouger le cul, hein ! Je vous invite quand même à y penser très fort. Y penser, ça n’engage à rien !

gibier

Toi aussi, récupère une image et change son contexte pour que ça devienne sale et impudique.

Post-Scriptum : Et n’oubliez pas quelle que soit votre situation, amoureux ou non, célibataires ou non, que ce soit compliqué ou très simple… VOUS ÊTES TOUS MAGNIFIQUES !

Jeux | 10.02.2012 - 09 h 57 | 1 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : Würfel-Zwerge

Mots-clés : , , , , ,

Bon vendredi à tous !

Si vous avez bien suivi, la semaine dernière, je comptais vous parler d’un jeu de société. Il s’était avéré que j’avais rencontré des difficultés pour trouver rapidement le nom du jeu. De fait, le titre est en allemand. Et cela fait des années que je n’ai pas pratiqué cette langue.

Il y a quelques semaines déjà, mon petit cousin a voulu me présenter un jeu (et j’aime bien quand quelqu’un me fait essayer un jeu). Nous avons donc ouvert la boîte avec ses parents.

  (suite…)

Réflexions | 07.02.2012 - 15 h 16 | 9 COMMENTAIRES
L’angoisse de la page blanche et le méta-carnet

Mots-clés : , , ,

Une fois n’est pas coutume, je ne parlerai pas de jeux, ne sombrerai pas dans la fiction (et je ne sais même pas, en commençant cet article, si j’utiliserai le mot « homosexualité »… oups, c’est fait, tant pis !).

Ces derniers temps, ça ne va pas fort. Me voilà bien « morose ». J’ai beaucoup de mal à me sortir de cet état qui perdure depuis quelques… temps. Ce n’est pas nouveau. Certaines personnes s’en sont aperçues. Et je suis reconnaissante quand je vois des mains tendues.

Ce qui m’ennuie le plus, c’est que j’ai énormément de mal à écrire. Pas nécessairement sur ce blog, qui n’en souffre pas, mais sur mes projets d’écriture.

J’en ai envie, réellement. Je pense à mes personnages, à des scènes que je souhaite décrire, à des caractères que je veux nuancer. Je veux les dessiner, mais toutes mes tentatives sont à la poubelle. Je me sens en pleine angoisse de la page blanche. Je sais où je veux aller, j’ai des carnets et des tableaux remplis de plans pour mes personnages, mais je suis dans un état qui pourrait influencer ma rédaction. Et cela me bloque.

Pourtant, je suis bien consciente que le moyen le plus efficace à ma portée pour me sortir de là, c’est d’écrire. Mais écrire quoi ?

Hier, après avoir fait une petite session jeux vidéos, je me suis tournée vers mes carnets. Il faut l’avouer, il s’agit un peu de mes trésors. Il en existe un pour chacun de mes projets, puis il y a une sorte de « méta-carnet », qui me sert de carnet à citations. J’y accumule des phrases ou idées qui correspondent à mes personnages : ils les évoquent dans les lignes de mes projets, ou sont amenés à les évoquer par la suite. Ce sont donc des citations de moi-même (mes chevilles vont bien, merci).

L’intérêt du méta-carnet, qui est donc susceptible de reprendre des informations des autres carnets, c’est de le relire. Je le tiens pour me remettre en tête ce que j’ai dit et ce que je veux dire. Les phrases y sont presque sorties de leurs contextes (presque, car je donne le nom du personnage qui prononce la phrase, ainsi que l’éventuel destinataire).

Quand je le feuillette, j’ai l’impression d’être en face d’un pot pourri de sentiments, de joutes verbales, de questionnements, d’interrogations et de descriptions. Et parfois même, je peux mettre mon état quand j’écrivais ces lignes, et la musique que j’écoutais (si j’en écoutais, bien sûr).

Le méta-carnet est laid. J’y écris souvent mal, il n’y a pas d’ordre, pas de rangement entre mes histoires. Ici traine une phrase d’une nouvelle, là d’un roman en rédaction, ici de quelque chose que je corrige (ou plutôt suis censée corriger, ha !). L’important n’est pas la forme, mais le contenu. Et si je garde une certaine affection pour lui, c’est probablement parce qu’il n’est que mélange.

Un jour, je prendrai les phrases présentes dans ce carnet, et en ferai quelque chose de nouveau. Chaque phrase pourrait être amenée à répondre à une autre phrase, sans les ruptures de textes, de dialogues, de descriptions, et de personnages. Juste pour le plaisir de se répondre. Ou alors, j’en fais quelque chose d’absurde, je les ordonne au hasard sans annoncer d’où elles viennent.

Mais il me faudrait un nouveau carnet où faire ce genre de bêtise. J’ai toujours besoin de carnet, c’est effrayant.

Hier, le méta-carnet m’a donné envie d’écrire. J’ai l’atmosphère étouffée de la chambre d’un de mes personnages dans la tête, j’ai sa lutte sensuelle, son uniforme rouge sombre qui s’effondre au sol, ses doigts sur la peau de son amante. J’ai ses mots, sa perte, et son souhait.

Et une question : pourquoi m’inspire-t-elle ?

Post-Scriptum : Puis, je pense avoir mis le doigt sur ce qui me bloque avec ce que j’ai à corriger.

Jeux | 03.02.2012 - 11 h 17 | 7 COMMENTAIRES
Le jeu du vendredi : ChatChat

Mots-clés : , ,

Bonjour, lecteurs du jeu du vendredi.

Aujourd’hui, je dois vous l’avouer, je suis fatiguée. Notamment parce qu’hier je suis allée voir un très beau film (avec de très belles actrices), grâce à Yagg. Et je vous conseille sincèrement d’aller le voir aussi, il s’appelle Circumstance (en titre original, mais en français ça donne « En secret »).

A cela, rajoutez que j’ai passé mes 198h sur Skyrim et que je veux passer à autre chose (je me demande encore si j’écrirai ou non un jeu du vendredi sur Skyrim, parce que bon, hein, voilà, vous en avez soupé sur beaucoup de blogs du jeux). Je récupère de mauvaises nouvelles ça-et-là, et je dois attendre au moins un mois avant d’avoir des « conclusions ».

Bref, toujours est-il qu’en toute honnêteté, j’ai oublié le titre du jeu de société dont je voulais vous parler, et je suis trop fatiguée pour faire une vraie recherche. Ce sera donc pour vendredi prochain.

Puis, de vous à moi, vous avez déjà quelque chose à lire sur mon blog, donc je ne vais pas vous assommer aujourd’hui.

Hier, en revenant du film, j’ai eu une annonce sur un jeu flash, avec un « Tiens, Chaton (je ne compte plus le nombre de personnes qui m’appellent « Chaton »), un truc pour toi. »

Comme j’étais fatiguée et plus ou moins dans l’état où je trouve que tout est magnifique, il était tard, mais j’ai testé.

  (suite…)

L'Histoire sans Nom | 02.02.2012 - 10 h 42 | 9 COMMENTAIRES
L’Histoire sans Nom – chapitre 03

Je vous souhaite une bonne lecture ! 

Pour reprendre à partir du début de l’histoire : Premier chapitre. Et pour revenir en arrière : chapitre précédent.

(suite…)

Publicité
 
À LIRE SUR YAGG
Monde | 6 H 20 | 1 COMMENTAIRE
People | 5 H 28 | 0 COMMENTAIRES
Vidéo Buzz , Ciné | 5 H 05 | 0 COMMENTAIRES
Monde | 4 H 26 | 0 COMMENTAIRES
Vidéo Buzz , Musique | 3 H 06 | 3 COMMENTAIRE
People , Blogs | 1 H 08 | 0 COMMENTAIRES